FAQ

Où ? Quand ? Combien de temps ?
Votre sélection
Besoin d'un conseil pour réserver ? 01 45 62 32 61 (Prix d'un appel local). Horaires
  • Lundi au Vendredi de 09h à 20h
  • Samedi et Dimanche de 10h à 18h
  • Une question ?
01 45 62 32 61
  • Lundi au Vendredi de 09h à 20h
  • Samedi et Dimanche de 10h à 18h
  • Une question ?
Besoin d'un conseil pour réserver ? 01 45 62 32 61 (Prix d'un appel local). Horaires
  • Lundi au Vendredi de 09h à 20h
  • Samedi et Dimanche de 10h à 18h
  • Une question ?

Aucune sélection pour le moment.

Finalement, vous avez raison d'attendre la dernière minute

Choisissez votre critère
  • Aucune sélection pour le moment.

    De quelles villes pouvez-vous partir ?
  • Aucune sélection pour le moment.

    A quelles dates pouvez-vous débuter votre voyage ?
  • Aucune sélection pour le moment.

    Quelles destinations ont vos faveurs ?
  • Aucune sélection pour le moment.

    Combien de temps souhaitez-vous rester sur place ?
  • Aucune sélection pour le moment.

    Que recherchez-vous ?

Voyage Cyclade Dernière Minute

Un voyage dans les Iles Grecques - Les Cyclades ! Qui n’a pas rêvé un jour devant ces îles baignées de soleil, bordées par une mer azur, parsemées de villages blancs aux coupoles bleues ? Il y a tout dans les Cyclades pour exciter l‘imaginaire du voyageur. Arriver à Santorin au petit matin ou au soleil couchant en bateau est peut-être le plus beau spectacle que la Nature nous réserve. Mais les Cyclades sont très différentes les unes des autres. Beaucoup sont minérales, d’autres sont vertes, certaines plates, d’autres montagneuses, d’aucunes largement peuplées et d’autres, oubliées du tourisme, restent quasi désertes. Un voyage dans les Cyclades ne s’improvise pas. Les trajets en ferry sont parfois déroutants (voire déroutés…). Arriver sur une île sans réservation de logement est pénible : une multitude de matrones attendent au pied du bateau et proposent « rooms for rent ». Des chambres qui, au départ, remplissent toutes vos conditions. Une fois sur place et pour peu que le gîte ne vous plaise pas, bon courage : personne ne vous raccompagnera. Avoir un bon agent qui vous attend à votre descente du bateau est d’un confort appréciable, croyez-nous ! Essayons de voir un peu plus clair dans cet archipel béni des dieux. 250 îles quand même mais seulement 24 habitées.

Grèce - Santorin

Vol + Veggera Hotel 4*

Séjour Petit Déjeuner - 9 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

-23%

Grèce - Mykonos

Vol + Combiné Iles Mykonos-Andros 2*ou 3* ou 4*

Séjour Selon programme - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

616

TTC par personne

Départ Demain: l’Internet à visage humain
Des conseillers voyages au téléphone: 01 45 62 32 61
Un service client plébiscité : reservation@departdemain.com
Des avis clairs et honnêtes. 

Grèce - Santorin

Vol + Epavlis Hotel - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

4 conseils avisés
pour profiter de nos meilleures offres :
1- Vérifiez que vos pièces d'identité sont valides
2- Consultez les conditions sanitaires de la destination : 
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/
3- Déplafonnez votre carte bancaire 
4- Profitez des facilités de paiement proposées
(exemple: paiement en 4 fois)

Grèce - Santorin

Vol + Afroditi Venus Beach Hotel and Spa - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

-20%

Grèce - Mykonos

Vol + Combiné Iles Mykonos-Naxos 2*ou 3* ou 4*

Séjour Selon programme - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

705

TTC par personne

Prix fixes ou non?
Pour les ventes flash*, le prix est toujours fixe**. 

Pour les autres ventes, le prix peut parfois varier entre celui affiché et celui du devis définitif. Arnaque? Certainement pas!

En cause: les compagnies aériennes qui changent leurs prix chaque heure. Nous actualisons 2 fois par jour mais c'est parfois insuffisant. 

*les ventes flash sont signalées par un nombre d'heures et une dispo restantes.
** sauf quelques rares exceptions.
 

Grèce - Santorin

Vol + El Greco Resort and Spa - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

-146€

Grèce - Mykonos

Vol + Combiné Iles Santorin-Paros 2*, 3* ou 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

744

TTC par personne

Grèce - Santorin

Vol + Hotel Aegean Plaza - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

-146€

Grèce - Mykonos

Vol + Combiné Iles Mykonos-Santorin 2*, 3* ou 4*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

789

TTC par personne

Grèce - Santorin

Vol + Costa Grand Resort and Spa - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Annulation COVID, reconfinement?
Pas d'avoir chez nous, Départ Demain vous rembourse immédiatement et intégralement 

Si votre séjour est annulé par le Tour Operateur en raison de mesures liées au Covid-19. 

Grèce - Santorin

Vol + Hotel Goulielmos - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Grèce - Santorin

Vol + Artemis Suites - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Lux for less

Grèce - Mykonos

Vol + Archipelagos Hotel - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Help Tests
Dans toutes nos destinations, notre agent sur place vous aide pour le test retour.
On le faisait déjà avant l'obligation ministérielle :-)

-145€

Grèce - Mykonos

Vol + Combiné Iles Mykonos-Santorin via Athènes 2*, 3* ou 4*

Séjour Selon programme - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

954

TTC par personne

Grèce - Santorin

Vol + Apanemo 3*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Grèce - Santorin

Vol + Aqua Blue Hotel - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Lux for less

Grèce - Mykonos

Vol + Myconian Avaton Resort 5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Grèce - Mykonos

Vol + Myconian Imperial Resort - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Le mieux pour nous joindre ?
Nous écrire un email.  On répond hyper vite. 
Nous écrire

Grèce - Santorin

Vol + Cliff Side Suites - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 8 jours / 7 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Lux for less

Grèce - Mykonos

Vol + Royal Myconian - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Lux for less

Grèce - Mykonos

Vol + Myconian Ambassador Thalasso Spa - 5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Grèce - Mykonos

Vol + Mykonos Dove Beach Hotel - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Grèce - Mykonos

Vol + Apanema Resort - 4*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Lux for less

Grèce - Mykonos

Vol + Petasos Beach & Spa Resort - 4.5*

Séjour Petit Déjeuner - 7 jours / 6 nuits

Voir le descriptif

TTC par personne

Que voir dans les îles Cyclades ? Quelles îles des Cyclades choisir ?

D’abord il y a autant de groupes d'îles que de points cardinaux.

Commençons donc par les CYCLADES DU NORD.
Elles commencent toutes proches d’Athènes et de la péninsule Saronique à Andros pour descendre au Sud jusqu’à Mykonos et englobent Tinos, Siros, Delos. On les atteint toutes via le port de Rafina qui est aussi le port le plus proche de l’aéroport international d’Athènes. ANDROS : Andros, une grande île, est une sorte de prolongement de l’ile d’Eubée, idéale pour un séjour aux Cyclades all inclusive. La navigation depuis Rafina prend 2 petites heures. La capitale et le port se nomment Chora (prononcez Kora). C’est une ville étonnante en ce sens qu’elle n’est pas du tout cycladique dans son architecture mais plutôt néo- classique : elle est remplie de demeures patriciennes de capitaines grecs qui trouvaient là le repos pas loin d’Athènes. Belle ville et jolie place avec une fontaine ottomane. Un musée retiendra votre attention : celui de la fondation Goulandris, musée d’art contemporain et remarquable architecture. La fondation Goulandris, du nom d’un riche armateur originaire d’Andros, a aussi doté le musée archéologique de sa remarquable collection d’antiquités. Andros est vallonnée et verte, on y cultive oliviers et vignes. Le mieux pour y circuler est en 4X4 car certaines plages, parmi les plus belles, ne sont accessibles qu’en véhicule tout terrain. La plus belle plage de l’avis de tous est celle d’Achla avec ruisseau et petit lac en bord de mer. Un véritable Eden !
TINOS. Au Sud d’Andros, prochaine étape du ferry : Tinos. Le Lourdes des Cyclades. Une ile remplie de chapelles : on en compte paraît-il 750 ! Avec en point d’orgue un imposant sanctuaire de la Vierge dominant le port. On y accède au travers des marchands de bougies et d’icônes, les sulpiceries locales. Tinos est peu fréquentée par les touristes. Raisons : peu de plages mais plutôt des côtes rocheuses et du vent du Nord, le meltem, pendant tout l’été. Pas pour rien que les Anciens en faisaient la demeure d'Éole. Tinos est très proche d’Andros : moins d’un mile marin. Tinos fut longtemps vénitienne. Elle en a gardé une importante partie de la population catholique. Au début du XIXe siècle se produisit un miracle : on découvrit, opportunément, une icône de la Vierge qui aurait été peinte par Luc l’Evangéliste. Aussitôt un pèlerinage s’établit, renforcé au XXe sièlce par la guérison du roi Constantin qui avait déjà reçu les Saints Sacrements, c’est dire qu’il était mal, et qui guérit miraculeusement après avoir baisé l’icône qu’on avait apportée spécialement de Tinos. Depuis le 25 Mars et le 15 Août sont des jours de grande fête dans l'île à ne pas rater lors de vos vacances aux Cyclades. Curiosité de l'île : les pigeonniers. Toutes les routes sont jalonnées de tours blanches revêtues d’arabesques à leur sommet. On en trouve encore 500, l’élevage et le commerce de pigeons (ainsi que de leur excrément) fit longtemps la fortune des Tiniotes.
MYKONOS : A peine plus au Sud, en fait à 7km, on trouve Mykonos. Inutile de préciser que l'île est festive, c’est notoire. C’est aussi une île qui renferme quelques-unes des plus belles plages de sable de la mer Egée. Bien que ultra touristique l’ile a gardé son caractère insulaire : le village tout blanc au bord de l’eau, les ruelles pavées aux joints peints, les maisons blanches aux volets bleus, le tout surmonté des célèbres moulins d’une blancheur immaculée. Les moulins ont 400 ans, l’âge de la retraite, ils ne travaillent plus mais servent de résidence secondaire ou encore de magasin de souvenirs. Mykonos n’est pas réservé à la communauté gay, loin de là. Chaque tranche d’âge y trouvera sa place. Vous trouverez de superbes hôtels pour votre séjour à Mykonos, au calme loin de Mykonos town, d’autres, au cœur de la ville, sont de superbes petits hôtels d’atmosphère. Quant aux plages, elles se nomment Paradise ou Super Paradise : c’est dire !
DELOS : en face de Mykonos voici le point zéro des Cyclades. L’archipel se nomme ainsi parce qu’il forme un cercle autour de Delos où se trouvait (se trouve encore) le sanctuaire d’Appolon. Delos n’est pas habitée mais on la cite forcément car elle est au centre de tout. On y accède par bateau depuis Mykonos en une demi-heure de traversée, mais seulement de jour. Son port n’est guère protégé et dès que le vent se lève il devient impraticable. Delos a été habitée pendant toute l’Antiquité, l'île était riche grâce au sanctuaire. Elle fut même longtemps la banque des Grecs. C’est l’école française d’Athènes à la fin du XIXe qui exhuma les vestiges antiques sous la végétation. Apollon a ses temples mais il avait aussi une sœur jumelle : Artemis qui, elle aussi, a son temple. Et les pèlerins d’affluer pendant toute l’Antiquité. Vous emprunterez le même chemin processionnaire qu’eux passant devant la célèbre allée des Lions. Les Grecs étaient tolérants côté religion : on trouve aussi les temples dieux étrangers qui Égyptiens, qui Syriens. Quelques restes de maisons aussi dont la maison des Dauphins avec une mosaïque somptueuse. Un théâtre aussi, c’est la moindre des choses. Delos est un « must » absolu à ne pas rater lors de votre voyage aux Cyclades même si vous n’êtes pas féru d’Histoire ancienne.
SYROS : à l’Ouest de Mykonos, voici Syros, une petite île mais un grand port. Syros est à peu près la seule ville des Cyclades qui vive hiver comme été. Elle est la capitale administrative des Cyclades et son port est la station Chatelet des ferries qui sillonnent la mer Egée. D’ici on va et on vient à peu près partout dans l’archipel. Le port, parlons-en : il est splendide. Ermoupoli, la ville d’Hermès, est logée en demi-cercle dans son anse. Elle est dominée par Ano Syros, la ville médiévale. En bas, les riches maisons des armateurs, des commerçants, de style plutôt néo-classique, en haut la ville franque. Syros, sur la route des invasions barbares fut maintes fois pillée, ses habitants envoyés en esclavage jusqu’à ce que Venise lui offre protection. L'île fut aussi pendant 3 ans…russe ! Puis elle passa sous la protection de la France pendant la guerre d’indépendance au début du XIXe siècle. De ces protectorats, Syros a gardé une importante communauté catholique. Il y a quelques plages et quelques petites stations balnéaires sur Syros. L'île est le refuge estival pour des vacances aux Cyclades d’Athéniens chics. On y trouve d’ailleurs un opéra, copie en réduction de la Scala de Milan. Grâce à ses chantiers navals et à sa position de capitale, Syros vit toute l’année.


Passons maintenant aux CYCLADES OCCIDENTALES. Elle se composent de : Kea, Kythnos, Serifos, Sifnos, Kimolos, Milos. KEA est la plus proche du continent, à seulement 12 miles marins du Cap Sounion. On l’atteint par des ferries qui partent du port de Lavrion le troisième port d’Athènes, après le Pirée et Rafina. C’est une ile résidence secondaire pour les vacances aux Cyclades des Athéniens qui viennent y trouver le calme et de jolis paysages verdoyants. Le plus haut sommet est à près de 600 mètres. On y cultive oliviers, vignes, amandiers, et arbres fruitiers. La capitale, autrefois nommée Kea, s'appelle désormais Ioulida. Elle est à l’intérieur de l'île et en hauteur, histoire de se protéger des multiples envahisseurs dont le célèbre Barberousse qui laissa un souvenir sanglant dans la région. Juste avant vous, Chateaubriand visita Kea et aussi l’ancien dictateur, le colonel Papadopoulos qui y fut enfermé après qu’il fut déchu.
KYTHNOS est une belle inconnue, oubliée du tourisme. Et pourtant elle offre plus de 60 plages de rêve, sable blond eau turquoise. On y accède depuis le port du Pirée et, bien sûr, de Sifnos puisque de Sifnos on va partout. L'île est au Sud de Kea. Le ferry vient se poser dans le port de Merichas qui ne présente d’intérêt que de regrouper tous les services nécessaires au séjour dans les iles Cyclades : banque, commerces, loueurs de voitures, office de tourisme etc…Le chef-lieu se nomme Chora comme souvent, mais aussi Messaria. Typiquement cycladique avec les maisons blanches et volets bleus. Des villages dans l’intérieur sont particulièrement paisibles et laissent entrevoir une agriculture très traditionnelle. Kythnos est une belle destination familiale.
SERIFOS ; Toujours plus au Sud voici Serifos, une petite île, elle aussi hors des circuits touristiques habituels. On y accède depuis le port du Pirée en 3 heures de ferry. On débarque à Livadi et juste là on trouve déjà une belle plage de sable. La capitale, Chora (et oui encore une Chora) est en surplomb de la baie, elle-même dominée par le Kastro le château médiéval, en ruines. Le village (car peut-on parler de ville ?) est typiquement cycladique. Dans l'île quelques villages traditionnels sont encore plus authentiques, rien n’a changé depuis des siècles à part les câbles électriques. Une découverte : l’exploitation viticole de Chrysoloras où vous pourrez déguster vin et fromage de chèvre en altitude à plus de 400m au-dessus du niveau de la mer. Vos pas vous amèneront forcément au Sud de l'île au phare de Serifos, joli bâtiment d’où l’on contemple les rives de Sifnos.
SIFNOS : toujours plein Sud, nous voici à Sifnos. Autrefois quasi inconnue du tourisme, l'île est devenue un repère très couru d’artistes et de personnalités diverses. Stéphane Bern y possède une maison. Lionel Jospin y passait ses vacances aux Cyclades, on en passe et des meilleurs. C’est vrai que Sifnos est un peu la quintessence de l'île cycladique : villages blancs, volets bleus, ruelles charmantes, plages de sable, églises perchées, ruines antiques. On y arrive via le Pirée par le port de Kamares. L’ancienne capitale de l'île est Kastro. Une forteresse vénitienne au charme fou. L’actuelle capitale est Apolonia, à l’intérieur comme souvent pour se protéger des pirates. L'île est dominée par le mont du Prophète Elias à quelques 680m d’altitude. Sifnos se déguste aussi en bateau, les locations sont légion et vous pourrez ainsi, même sans permis bateau, faire de belles balades aquatiques. Enfin Sifnos est la capitale régionale de la gastronomie. Le Ducasse grec, Nikolaos Tselementes, est natif de l'île. Autant dire que vous y mangerez délicieusement et pour beaucoup moins cher qu’à Mykonos. KIMOLOS : continuons notre odyssée (on ne pouvait pas ne pas la faire celle-là) par Kimolos, au Sud-Ouest de Sifnos. Une petite ile dont la capitale se nomme : devinez ? Chora ou Chorio ou encore Kimolos. On y arrive par le ferry du Pirée et le port de Psathi. Kimolos est tout aussi typique que ses voisines, encore moins fréquentées. Elle possède de jolies plages dont une, Ellinika, laisse entrevoir une ville engloutie. Jolie manière de découvrir l'île lors d’un séjour aux Cyclades : en faire le tour en bateau de location un jour sans vent. Spécialité gastronomique de Kimolos : le fromage manouri, de brebis macéré dans du moût de raisin. Vieilli il montre une croûte noire. Difficilement exportable, se déguste in situ.
MILOS : et nous voilà au Sud du Sud des Cyclades occidentales à Milos. On ne le sait pas mais Milos est probablement la plus belle île des Cyclades. Elle s’appelait autrefois Milo et c’est d’ici que vient la fameuse Vénus du Louvre. L'île est assez grande, à l’aune des Cyclades : 23 km de long sur 12 de large. Très vallonnée avec un sommet à 774m, sommet qui, évidemment, s’appelle Prophète Ilias. Milos est volcanique, en témoigne les falaises de Kleftiko et le site de Sarakiniko, une plage étonnante formée de roches blanches. Pas loin une autre plage, celle de Firiplaka bordée de falaises blanches et rouges. Car Milos regorge de plages. On arrive à Milos par bateau au port d’Adamas et la capitale est Plaka dans les terres, toujours pour échapper aux pirates qui pullulaient en mer Egée pendant des siècles. Le mieux à faire à Milos, outre se promener dans les ruelles hautement pittoresques de Plaka c’est de faire le tour de l'île (ou du moins une partie) en bateau. Vous y découvrirez des criques de folie où vous serez seul et des petits villages de pêcheurs qui feront des photos qu’on vous enviera. A Milos vous trouverez aussi de sympathiques phoques. Pas si courant en Méditerranée. Avantage de Milos pour votre voyage dans les îles Cyclades : l'île possède un aéroport relié plusieurs fois par jour avec celui d’Athènes.

CYCLADES CENTRALES ET ORIENTALES.
Revenons à l’Est de Sifnos et on entre dans la zone des Cyclades centrales. Notre première étape sera Paros et Antiparos. PAROS est devenue depuis quelques décennies une des îles les plus courues des Cyclades. Elle plaît énormément aux Français mais aussi, malheureusement, aux hordes d’Anglais qui viennent s’abreuver dans les bars de Parikia, la capitale. On arrive à Paros en ferry ou par avion car l’ile a son aéroport avec service depuis Athènes. L'île est assez grande avec une façade Est qui fixe Naxos et une autre à l’Ouest qui est en face d’Antiparos la bien nommée. C’est la troisième île en superficie et c’est aussi le carrefour occidental des ferries. Paros possède depuis les temps immémoriaux le plus beau marbre du monde, le plus translucide en tous cas. Un haut sommet (devinez son nom : Prophète Ilias…) est à 755 mètres. On y monte volontiers en voiture prendre le frais. Paros a été de tous temps un grand port et une île riche tant par le commerce que par le marbre et l’agriculture. Et maintenant par le tourisme. On trouve à Paros une antique basilique avec un baptistère du IVe siècle : l’église de la Vierge aux cent portes. En fait il n’y en aurait que 99. Vous pouvez toujours compter. La ville la plus touristique est Naoussa au fond d‘une baie de carte postale et face à Mykonos. Excursions quotidiennes vers Delos A l’intérieur un village ö combien typique : Lefkes. A l’instar de Rhodes on trouve à Paros une « vallée des papillons ». Paros est une base pour les sports de glisse. Pas le ski évidemment mais le windsurf, le kite surf. Le vent du Nord, le meltem qui souffle en été, s'engouffre dans le couloir entre Paros et Naxos formant des conditions idéales. De multiples plages dont la plus célèbre est Golden Beach qui doit son nom à la couleur de son sable. Paros est en quelque sorte un incontournable des vacances aux îles Cyclades.
ANTIPAROS : en face (anti) à l’Ouest séparée par une chenal de 500 mètres. Autrefois repère des hippies, l'île (qui souffre du manque d’eau) était quasi déserte. Aujourd’hui elle est devenue « tendance » pour les séjours aux Cyclades, plus calme que Paros, plus « happy few ». Antiparos possède des plages de rêve, absolument sublimes. Et aussi, attraction incontournable, une grotte remplie de stalactites et stalagmites. La capitale de l'île se nomme…Chora. On y trouve un peu d’animation nocturne. Ce n’est pas Mykonos mais on n’est pas là pour cela. On se régale de poulpe séché comme souvent dans les îles mais, parait-il, il serait meilleur ici. Etant à l'Ouest, Antiparos offre des couchers de soleil d’anthologie.
NAXOS : plus à l’Est se trouve Naxos. Ah la belle et grande île ! La plus grande, la plus haute île de l’archipel cycladique. Nous, on adore Naxos. Tout d’abord c’est une île avec de l’eau, donc de la verdure. Et comme il y a quelques sommets on y trouve aussi de l’élevage, des bovins paissant paisiblement dans de verts pâturages. Vous avez dit : Cyclades ? C’est dire la diversité de ces îles. L’arrivée par bateau à Naxos est spectaculaire avec un accueil par la Portara, superbe porte antique sur un îlot. La capitale de Naxos se nomme… Chora. L'île fut de tous temps habitée (aujourd’hui 20.000 habitants à l’année). Il se passa des tonnes d’aventures mythologiques à Naxos, l’héroïne la plus connue étant Ariane, celle du fil qu’on abandonna sur ses rives. « Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée » Racine. Phèdre. C’est toujours bien un peu de culture dans un univers du web où la plupart de nos confrères sont des Béotiens, à leur défense assumée. Naxos a de très belles plages. Il faut aussi en faire le tour pour découvrir la campagne. La côte Nord est déchiquetée, spectaculaire. Naxos est un paradis des surfeurs, kite surfeurs à l’instar de Paros, en face. On arrive aussi à Naxos aussi par avion, reliée plusieurs fois par jour à l’aéroport d’Athènes. Enfin, compte tenu de leur proximité on peut organiser des excursions à Mykonos et Délos pendant un séjour à Naxos.
AMORGOS : dernière Cyclade la plus orientale de toutes : Amorgos. Qui n’a pas rêvé devant les paysages d’Amorgos ? Tous ceux, rares, qui n’ont pas vu le Grand Bleu évidemment. L’ile est montagneuse, volcanique, aride, parsemée de villages typiques. Pas beaucoup de plages et pas exceptionnelles mais on vient pas à Amorgos pour la plage. Ni pour ses beaux hôtels…Amorgos n’est pas large, 2 à 3km au maximum mais elle est assez longue : 33km. Son plus haut sommet atteint 821m. Très minérale, Amorgos manque cruellement d’eau toute l’année. Vous arriverez à Amorgos via le ferry dans le port de Katapola. Joli port cycladique. La capitale de l’ile se nomme… Chora. Elle est dans les hauteurs, tout aussi typique. Il y a aussi un autre port, plus au Nord Aegiali et des ferries y accostent. A vérifier, lors de votre circuit dans les Cyclades, sur votre réservation le port d’arrivée et de départ. Pas mieux pour louper son bateau… Un monastère encastré dans la falaise et la plage d’Aghia Anna avec son épave rendue célèbre par le Grand Bleu sont les hauts lieux de l’ile.

LES PETITES CYCLADES ORIENTALES. On appelle ainsi quelques iles habitées qui commencent à recevoir du tourisme. On nomme : Koufonissia, Donoussa, Iraklia et Schinoussa. Cette dernière de 200 habitants fait 9km2 seulement. Paisibles, familiales, très grecques et préservées ces petites Cyclades renferment des plages paradisiaques, des petits ports de pêcheurs et même une campagne assez fertile quand elles ont de l’eau. On va de l’une à l’autre via un service de petits ferries. Depuis Amorgos 35 minutes de Aegalia, de Naxos 1 heure. Dépaysement garanti. Mais n’y allez pas trop tard en saison : fin septembre c’est morne plaine.

CYCLADES DU SUD ; Juste sous cet archipel des Cyclades orientales on attaque les Cyclades du Sud avec la première ile : IOS.
IOS est une ile montagneuse, très sauvage, une ile qui a deux facettes : tranquille le jour, elle s’anime la nuit. Car l’ile est traditionnellement le rendez-vous de nombreux jeunes. Ios est une ile superbe avec des paysages étonnants, des plages de sable splendides et des villages typiques évidemment. Sa capitale se nomme… Chora. Vous aviez deviné ! La ville s’anime à partir de minuit, en été car en hiver il y a moins de 2000 habitants dans toute l’ile. Et encore ils émigrent de plus en plus, pas de travail et une eau qui coûte une fortune. Lors de vos vacances aux Cyclades à Ios vous pourrez aller sur la tombe d’Homère. Le poète est enterré avec vue sublime sur le panorama marin. On arrive à Ios en ferry, celui de Santorin qui fait escale ici. Le port est un endroit agréable où dîner avec coucher de soleil à la clé.
SIKINOS. Qui connait Sikinos ? A l’Ouest de Ios à la même latitude, voici une île totalement hors des circuits touristiques. On y arrive via le petit port d’Alopronia et la capitale se nomme…Chora. Sikinos renferme 200 habitants, l'île n’est pas grande : 40km2 et 40km de côtes. Pas grand-chose à y faire si ce n’est à côté du port la plage. Là aussi on trouve la Chora, le village de l’intérieur surmonté de son Kastro, l’ancien fort. L'île est remplie de chapelles dans des endroits improbables. Au départ du port des excursions vers la grotte noire, une des plus grandes des Cyclades à ne pas rater lors de votre séjour dans les Cyclades. Sikinos est réputée pour son miel, quelques fromages de brebis et un vignoble avec une vue splendide à 360°.
FOLEGANDROS. Passons à l’Ouest maintenant. A même hauteur que Ios se trouve Folegandros. Une île en devenir semble -t-il puisque la presse commence à en parler, surtout en France d’ailleurs. Belle île là encore avec falaises et plages, la plus belle étant celle de Katergo dans le Sud de l'île. Nature sauvage, ravissants villages préservés, trois en tout, tout concourt à faire de Folegandros un havre de paix. On s’y amuse néanmoins, le soir dans la capitale dont le nom est ...Karavostasis. Pas de panique, l'ancienne capitale est la Chora, à l’intérieur des terres. Les habitants sont réputés taiseux, ils ne sont que 700 en toutes saisons. Il n’y a qu’une route et l’ile est balayée par les vents. Très peu d’hôtels. Du coup vous serez seuls sur les plages et vous partagerez en été avec les seuls Grecs le plaisir de vivre dans une ile rude mais absolument authentique.
SANTORIN. La perle des Cyclades, une ile magique, unique au monde. L’arrivée à Santorin par la mer est sans doute une des plus belles expériences de croisière. Si vous êtes en fonds vous coucherez sur la falaise. Le réveil au matin devant ce panorama marin absolument fabuleux juste strié par la barque d’un pêcheur est un grand moment de la vie d’un voyageur. Si vous êtes moins en fonds, c'est du côté de Kamari (et de l‘aéroport car aéroport il y a) que vous logerez. Une plage de sable noir puisque l’ile est volcanique. La capitale se nomme Fira et la seconde ville tout au Nord de l'île, au bout de la falaise se nomme Oia (prononcez Ia). Thira (ou Fira) est joyeuse, très festive, un peu trop même en plein été. Les hôtels s’accrochent à la falaise, les uns à côté des autres, il faut avoir de bons mollets car c’est bourré d’escaliers. Firostefani et Imerovigli sont les villages au plus haut de la falaise donc avec la plus belle vue. Une idée pour profiter de la vue sans payer trop cher lors de votre séjour à Santorin : loger vers Akrotiri dans le Sud de l'île. On a la route devant mais la vue sur la Caldera est exceptionnelle puisqu’on embrasse tout le croissant. Santorin est réputée pour ses câpres, les meilleures de Méditerranée dit-on (avec celles de Pantelleria au Sud de la Sicile) et aussi pour son vin l’assyrtiko. Les vignes poussent en rond dans des trous de lave pour lutter contre le vent et récolter le peu d’humidité présente. Une cave, la meilleure : Hatzidakis. Évidemment Santorin est incontournable pour vos vacances aux Cyclades. N’y allez pas pour la plage vous seriez déçu. Quelques jours suffisent pour apprécier l'île et la visiter de fond en comble. Rester plus longtemps si on est bien installé dans un des hôtels de luxe sur le bord de la falaise. Cher mais inoubliable. On arrive à Santorin par ferry et par avion avec un aéroport international et des vols depuis la France entre autres.
ANAFI : dernière île des Cyclades du Sud, Anafi est à l’Est de Santorin, perdue à une heure et demie de bateau de Santorin. L'île a été longtemps le bagne politique de la Grèce. On y mettait les opposants, loin d’Athènes. Anafi est le terminus des ferries sur cette ligne du sud des Cyclades. Une île montagneuse, des paysages durs, minéraux à souhait. On arrive au port d’Aghios Nikolaos et on y trouve la Chora un peu plus haut dans les terres. Un seul village, l'île est petite. Anafi offre de belles plages dont la plus courue en été par les hipsters est Roukounas avec de jolies dunes. Si vous voulez plus de tranquillité, continuez plus au Sud jusqu’au terminus du bus. La plage de Katalimatsa est pour vous, et vous seul ou presque. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Anafi organise tous les deux ans une biennale d’art. Deux amateurs éclairés invitent des artistes en résidence et présentent leurs œuvres. C’est en général en Juillet les années impaires.

Que manger dans les Cyclades ?

La même chose qu’en Grèce (voir notre chronique Voyage dernière minute Grèce). Il vous faudra aimer le poisson, le poulpe et les salades grecques. Ce sera la base de votre alimentation pendant votre séjour dans les Cyclades, mais ö combien délicieuse. Pas mal d'îles ont des vignobles avec des vins qui s’améliorent chaque année ou qui sont déjà des stars (comme à Santorin). Sifnos est la capitale gastronomique mais on trouve à Mykonos, Santorin des restaurants de haute qualité. Restent les tavernes qui sont sans doute la meilleure façon d’apprécier une nourriture saine, traditionnelle et économique.

Comment se rendre et se déplacer dans les îles Cyclades ?

Dans le descriptif de chaque île on a vu la façon d’arriver et de circuler entre les îles. Evidemment à base de ferries, modernes, rapides et moins sujets au vent qu’autrefois quand des rafiots dont la peinture tenait les tôles (enfin presque) faisaient le voyage. Il y a 5 aéroports dans les Cyclades : Paros, Naxos, Milos pour les vols domestiques. Mykonos, Santorin pour les vols internationaux. Transavia de France. Moins poétique mais raisonnable, l'accès dans les îles en avion est toujours préférable lors de votre voyage aux Cyclades, surtout si vous craignez le mal de mer. Les avions volent toujours même avec du vent. Les bateaux ne naviguent pas forcément et pas aux horaires prévus en cas de meltem. Lequel souffle essentiellement en Juillet et Août, au plus fort de la saison.

Quand partir en voyage dans les Cyclades ?

De Mai à Octobre grand maximum. Avant ou après ces mois vous ne trouverez rien d’ouvert. Les habitants sont souvent à Athènes pour y passer l’hiver. Les îles sont tristes de chez triste. Le plus beau mois est souvent Septembre, le meltem s’est calmé, le soleil est plus doux, les tons sont chauds, la mer aussi. Hautement recommandable également pour des bons plans aux Cyclades.
Ils parlent de nous

La presse en parle